19 mai 2018

Anciens modèles, nouvelle peau...

Essais de patine bronze. Et si j'allais voir un fondeur...

Fu

Fu

Fu

Fu


12 mai 2018

Le dormeur du val - Esquisse

Fu

Fu

Fu

Fu

Fu

Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Arthur RIMBAUD

16 février 2018

Salon des métiers d'art - Orleans

IMG_20180216_102502

IMG_20180216_093624

IMG_20180207_135235

Description de l’œuvre :

Es salam – La Concorde

Sculpture en marbre de carrare échelle 2, réalisée par mise aux points à partir d'un modelage d'après nature. Soclage acier.

Cette œuvre représente l'aspiration universelle de l'homme à la paix et à l'unité et montre de manière symbolique que l'amour et le don de soi sont les moyens pour y parvenir.

Version marbre réalisée en 2016-2017

Hauteur avec soclage : 62 cm

Largeur avec soclage : 58cm

Profondeur avec soclage : 20cm

Le caractère spécifique de cette œuvre est lié à la fois à son sujet non anecdotique, à la recherche esthétique, à l'utilisation d'un matériau noble et à un travail technique poussé.

Nous avons en effet choisi, à l'image des anciens, un marbre de carrare très fin et très pur permettant des effets de matière variés sans impacter la lecture des volumes. L'utilisation de ce matériau convient particulièrement à des représentation anatomiques et en particulier à des mains, car son aspect légèrement translucide et la finesse du grain permettent de transcrire le velouté de la peau et de donner vie à la sculpture.

Notre choix artistique est guidé par le désir de dialoguer avec les sculpteurs du passé, en revisitant la recherche du Beau dans le corps humain, tout en s'inscrivant dans une esthétique contemporaine grâce à la présentation dans un cercle en acier. Plus qu'un soclage, ce dernier participe au sens de l’œuvre, en symbolisant l'unité.